Vers un partenariat entre les cours constitutionnelles de la RDC et du royaume de Belgique

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa vision fondée sur « le dialogue des juges constitutionnels » pour une justice constitutionnelle harmonisée et identitaire, le Président de la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Monsieur Dieudonné KALUBA DIBWA, s’efforce à faire participer cette haute juridiction à la vision mondiale de la construction de l’Etat de droit constitutionnel, socle du progrès social, de la modernisation de la vie institutionnelle et de la promotion des libertés publiques et droits fondamentaux.

Cette vision, du reste cheval de bataille du leadership politique en République Démocratique du Congo, constitue l’une des réponses idoines du Pouvoir Judiciaire, particulièrement la Cour constitutionnelle dans son rôle de « régulateur de la vie institutionnelle« , notamment au travers de ses techniques diverses.

C’est dans ce sens que ce lundi 23 août 2021, le Président de la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo a répondu à l’invitation de la Cour constitutionnelle du Royaume de Belgique à Bruxelles, reçu par son homologue belge, Monsieur L. Lavrysen, à la tête d’une forte délégation de cette institution.

Au cours de cette séance de travail à laquelle ont pris part, pour la partie congolaise, le Président, les Juges BOKONA et KAMULETA ainsi que les collaborateurs qui les accompagnent, l’exercice du « dialogue des juges constitutionnels » a porté sur l’échange d’expérience et des outils afin de redynamiser une vraie coopération technique entre les  deux hautes juridictions, en mettant en exergue notamment le rôle des Conseillers référendaires dans la pérennisation technique de l’activité des juges constitutionnels.

La partie belge a, d’entrée de jeu, salué ce « retour » du juge constitutionnel congolais d’autant plus que depuis 2015, la voix de la Cour constitutionnelle congolaise s’est éloignée de plus en plus des grands forums de dialogue des juges suprêmes au point de devenir presque inaudible.

Le Président de la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo, tout en remerciant ses hôtes pour l’invitation et l’accueil plus que chaleureux, a présenté les acquis et attentes de la Cour constitutionnelle congolaise, institution encore naissante mais qui s’affirme de plus en plus dans le processus de sa maturation et s’engage à apporter sa part de connaissance et d’expérience dans la construction du dialogue des juges constitutionnels.

C’est au bout de deux heures d’échanges, ponctués des moments d’amitié et de convivialité, que le Président de la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo et sa délégation ont pris congé des leurs hôtes belges, avec dans la gibecière l’engagement des deux hautes juridictions à un partenariat fructueux.

©️ Cell.Com